Welcome to the ballroom de Tomo Takeuchi

Fiche

  • Titre : Welcome to the ballroom
  • Auteur : Tomo TAKEUCHI
  • Editeur : Noevegrafx
  • Date de publication française : 25 Juin 2021
  • Type : Shonen
  • Genre : Sport / Tranche de vie
  • Nb de volumes parus : 1 (En cours de parution)

Résumé

Collégien en déroute, Tatara Fujita ne sait pas quoi faire de sa vie. Il na ni talent, ni passion, ni grande envie de chercher. Le hasard et une bande de caïds mal intentionnés lui feront rencontrer Kaname Sengoku, danseur professionnel qui à la suite d’un quiproquo le traînera jusqu’à un nouveau studio de danse de salon. Tatara y découvre l’univers de la danse sportive. Ne serait-ce pas là le début dune nouvelle passion ?

Mon avis

Aujourd’hui nous allons donc parler d’un des derniers titres de Noevegrafx, j’ai nommé Welcome to the ballroom. Un manga qui était attendu par beaucoup de lecteurs qui avaient pu découvrir le titre via son anime. De mon côté ne regardant plus d’anime j’ai découvert l’oeuvre au moment de son annonce par l’éditeur en 2020 et après avoir vu quelques planches j’attendais sa parution de pied ferme.

2021 est donc l’année de l’arrivée de ce manga chez nous, 10 ans après ses débuts au Japon et déjà 11 volumes au compteur. Premier manga de son autrice Tomo Takeuchi, celui ci est prépublié dans le Shonen Magazine, et pour un premier titre on y voit déjà un très beau coup de crayon avec un style qui sort des carcans. Si j’en crois les infos glanées sur le net la parution serait plutôt ralenti depuis un moment en cause les soucis de santé de la mangaka, mais elle continue malgré tout à avancer sur son titre et je lui souhaite de pouvoir le faire encore longtemps…

Revenons à la découverte de Welcome to the ballroom, on y suit Tatara un jeune lycéen un peu paumé quant à son avenir et qui semble être la victime préférée de certains de ses camarades. Alors qu’il cherche un petit boulot il tombe sur un homme qui se méprend sur l’annonce qui intéresse le jeune lycéen et l’emmène dans un studio de danse de salon. C’est ainsi qu’il fait la rencontre de Sengoku (« son ravisseur ») qui est une star dans le milieu de la danse de salon sportive. Peu emballé au début c’est en visionnant une cassette d’un concours de Sengoku que le jeune garçon va avoir le déclic et vouloir découvrir un peu plus ce milieu qui l’a comme envouté en regardant la VHS (désolé pour les plus jeunes ça doit pas vous parler). Il va assez rapidement démontrer qu’il semble être fait pour ce sport et montrer une capacité d’apprentissage assez phénoménal, mais plus que ça il semble avoir trouver ce qu’il veut faire.

Comme le montre le synopsis on est sur un démarrage plutôt classique, le jeune ado perdu et victime de brimade qui d’un coup va se révéler et devenir une toute autre personne par le biais d’une passion naissante. La belle fille du lycée qui ne le laisse pas indifférent et qui se trouve être une adhérente du salon de danse. Le prof star de la danse qui va prendre sous son aile le petit Tatara. Et j’avoue que ce premier tome se veut vraiment classique et semble totalement calibré pour entrer dans les codes. C’est ma petite déception, je m’attendais à quelque chose d’un peu plus original et d’un peu moins codifié. Mais malgré tout la lecture de ce premier tome été agréable et se lit très bien.

Mais pour moi le vrai point fort de ce manga c’est le dessin de la mangaka et plus particulièrement les phases de danse que j’ai trouvé parfaitement réussi. Il y a quelques années encore on pouvait avoir une vision assez vieillissante de la danse de salon mais le fait est que certaines émissions comme Danse avec les stars ont remis au goût du jour et donné une image beaucoup plus jeune et dynamique de ce sport. Et ce que nous propose la mangaka nous montre bien que la danse de salon c’est pas le rendez vous au dancing de papy et mamie. Les scènes de danse et les dessins de Tomo Takeuchi dégagent quelque chose de bestial, de véritablement animal. Il se dégage à la fois un total contrôle de la part des danseurs et en même temps on a comme une impression de corps décharnés, comme démantibulés par la violence des gestes. Ils semblent comme habités devenant d’autres personnes, comme le dit Sengoku ce sont des combattants et ils sont là pour livrer un combat, la transformation physique (maquillage, costume) marque bien cette transition. La promesse visuelle est bien au rendez vous donc et j’ai hâte de voir des phases de compétitions un peu plus importantes et certainement la montée en puissance de la mangaka au fur et à mesure.

En conclusion, on est sur un premier tome très (trop?) classique, on introduit les différents personnages et la danse de salon, mais malgré tout je m’attendais à un petit truc en plus. Mais par contre, le trait de la mangaka m’a vraiment enthousiasmé et donné une force aux quelques épisodes plus sportif de ce premier volume. Je continuerai l’aventure avec les prochains tomes en espérant que le scénario passe un cap et sorte des sentiers battus un peu plus. Encore une fois la lecture reste plaisante avec ce premier tome reste juste ce petit truc en plus que j’espère trouver dans les prochains volumes.

4 commentaires sur “Welcome to the ballroom de Tomo Takeuchi

  1. Si la thématique ne me parle pas outre mesure, voire pas du tout, je suis assez sensible à l’esthétique qui semble t’avoir particulièrement convaincu. Je trouve également original cette idée de combattants pour désigner les danseurs.

    J'aime

    1. Comme toi la thématique de la danse n’est pas forcément quelque chose qui m’attire particulièrement, quelques oeuvres cinématographique qui aborde ce thème m’ont touché je pense par exemple à Billy Elliot ou Black Swan par exemple. Pour ce qui est de l’esthétique je trouve ça vraiment chouette ce que propose la mangaka en tout cas. D’ailleurs je trouve que les dessins lors des danses de concours avec ce côté brutal mais précis sont complétement en phase avec l’idée de combattants dont on parle dans le manga. A voir pour la suite j’espère que le titre s’écartera un peu des codes tout de même

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s