La semaine du Shojo 2021 : Quel(s) shôjo te donne(nt) le plus envie de voyager ou t’invite(nt) le plus à l’évasion ?

Rendez vous aujourd’hui avec un billet spécial. En effet il y a quelques jours j’ai été contacté par Nico de Club Shojo pour participer à la semaine du Shojo de cette année 2021 et je l’en remercie. La semaine du Shojo c’est l’occasion chaque année de mettre à l’honneur le Shojo lors d’un évènement inter-blog où chacun propose un article sur un sujet proposé par Club Shojo, chaque participant partageant le travail des autres. Un cercle vertueux permettant d’avoir des avis et des angles d’attaques variés pour une seule et même question, sachant que nous ne sommes pas tous forcément de gros consommateurs de Shojo et moi le premier. Mais c’est avec plaisir que je me propose de vous partager mon avis sur la question.

Nobles Paysans

De quoi ça parle?

Nous connaissons tous ou presque les précédentes séries issues de l’imagination fertile de Hiromu Arakwa : Fullmetal Alchemist, Hero Tales ou encore Silver Spoon. Pourtant, saviez vous qu’avant de laisser libre court à sa passion pour le dession, la mangaka avait passé sept ans à travailler au sein de la ferme familiale? Avec Nobles Paysans, Arakawa sensei a choisi de nous faire partager de façon exceptionnelle et pleine d’humour son expérience personnelle du monde agricole, en offrant à ses lecteurs un manga autobiographique.

Mon avis

En voila un manga qui me donne l’envie irrépressible de traverser les frontières pour partir à la rencontre d’une famille qui semble bien déjantée et d’un métier bien souvent laissé dans l’ombre. Ce manga m’a fait pleurer de rire vraiment, le talent d’Arakawa est indéniable. Elle sait nous faire rire, pleurer, vibrer et son talent se retrouve ce coup ci au service d’un métier qui mérite bien plus de visibilité et de reconnaissance pour ce qu’il nous apporte. Véritable mine d’informations ce titre jongle extrêmement bien entre humour et connaissance du monde agricole.

Si l’humour pipi caca ne vous effraie pas et que vous ne connaissez pas le titre vraiment je vous le conseille. Arakawa ni va pas de main morte que ce soit pour nous parler de sa famille, tout le monde y passe, des grands parents aux frères et soeurs, on sent que la vie à la ferme a été mouvementée! Et puis ne serait ce que pour faire la connaissance de la légende d’Hokkaido, papa Arakawa, il faut y jeter un coup d’oeil!

Bon et si l’humour d’Arakawa n’est pas votre truc, ce manga est très instructif et on en ressort avec pas mal de connaissances. Des quotas laitier, à l’insémination des vaches en passant par le lycée agricole, ce manga va bien au delà de l’autobiographie de la mangaka ou de l’humour. C’est une véritable mise en avant de tout un secteur de l’économie japonaise (et mondiale) et des hommes et femmes qui s’investissent au quotidien dans un métier harassant.

Mais vous me direz, d’accord très bien mais qu’elle est le rapport avec notre sujet? Tout simplement que ce titre est un véritable ovni dans les productions actuelles un véritable vent frais chargé d’humour comme je l’ai déjà dit. Et vraiment qu’est ce que j’aimerais rencontrer cette famille et surtout le légendaire papa Arakawa! Et pourquoi pas faire une sortie avec lui à l’étable à 23h le soir en caleçon (bon seul les lecteurs du titre comprendront…).

Orange

De quoi ça parle?

Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à nepas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui sont se dérouler dans la vie de Naho lors de prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférente…

Mon avis

Ici gros changement de ton par rapport au titre précédent, et si ce titre fait partie de cette sélection c’est qu’il parle de voyage dans le temps ou pour être exact de la possibilité de communiquer entre notre version du présent et celle du futur. Et par ce biais de pouvoir rattraper nos erreurs passées ou d’empêcher certaines choses comme ici le suicide de Kakeru.

Ce manga traite de thématiques plutôt dures et « adultes ». Tout d’abord avec la question du suicide que l’on vit du côté de Kakeru mais aussi du côté du groupe d’amis qui essaient de faire leur possible pour empêcher leur ami de passer à l’acte quitte pour certains à sacrifier leur avenir. Et je trouve vraiment le sujet très bien traité par Takano qui arrive avec justesse et sans tomber dans l’excès à parler des émotions et de l’état qui traversent le jeune Kakeru. Sourires de façade, sentiment de culpabilité, profonde tristesse, les montagnes russes des émotions du jeune garçon montrent bien dans quel état émotionnel il se trouve et tout ce qui se passe dans sa tête et que pour autant il n’affiche pas.

Du côté des amis, il y a ce combat de chaque instant pour empêcher leur camarade de passer à l’acte, une pression de chaque instant où chaque mot ou acte pourrait faire pencher la balance dans un sens ou dans l’autre. Car si la lettre du futur permet d’anticiper certaines choses elle met une très grosse pression sur les épaules de la jeune lycéenne. Difficile de vivre avec cette épée de Damocles au dessus de la tête mais encore plus dur de vivre avec les regrets de n’avoir pas pu comprendre la détresse d’un ami avant qu’il ne soit passé à l’acte…

Si ce manga ne sera pas une lecture très légère, il reste pour moi un véritable coup de coeur. Un reflet des émotions et sentiment au sein d’un groupe mais aussi tout simplement de la vie avec ses hauts, ses bas, les rires, les larmes, l’amitié, l’Amour, les regrets, les sacrifices,…

Et si on détournait la question ?

La lecture une évasion en soi

Je vous ai parlé de certains titres mais la lecture est un moyen d’évasion pour beaucoup. Et dans une société où un certain nombre de choses nous est imposé, il est important avant tout de se faire plaisir et de ne pas se forcer sous prétexte qu’untel ou untel à trouver ça « excellent » ou que c’est un « classique ». Si dans nos quotidiens parfois à 100 à l’heure ou comme aujourd’hui avec un contexte ne permettant pas de voyager à proprement parlé, il faut en plus s’imposer des choses dans nos distractions cela deviendra totalement contre productif. Et s’il y a un moment qui doit nous appartenir c’est bien celui ci et oui j’ai pleuré de rire avec Nobles Paysans tout comme j’ai été ému par la tentative de sauvetage de Kakeru dans Orange mais il n’en sera peut être pas de même pour vous. Et alors? Le shojo c’est super vaste!

La richesse du Shojo

Comme je vous l’ai dit en introduction, je ne suis pas un fin connaisseur de shojo même si depuis quelques temps maintenant j’aime à découvrir toute la richesse de celui-ci. Car aujourd’hui encore le terme Shojo est assez réducteur ou disons plutôt que beaucoup d’éditeurs réduisent ce terme à de la romance « pour que le lectorat s’y retrouve plus facilement », une profonde injustice qui met sur le carreau pas mal de titres qui mériteraient une meilleure visibilité. Mais revenons à la base, car si on associe Shojo et romance dans pas mal de rayons librairie de grandes enseignes, c’est comme dire que le Shonen c’est de la baston, et c’est donc passer à côté de la richesse et de la variété du manga. Le shojo est une catégorie éditoriale, au même titre que le seinen et le shonen, avec pour cible un lectorat féminin et donc publié dans un magazine japonais de prépublication qui cible ce lectorat. Oui c’est aussi simple que ça, vous voyez une notion de romance vous? Moi non!

Et si la question parle de voyage ou d’évasion, je n’ai qu’une chose à dire : Sortez des sentiers battus! Regardez les 2 titres dont je vous ai parlé précédemment, Nobles paysans une autobiographie pleine d’humour sur le monde agricole ou Orange qui mêle tranche de vie, SF et romance, on est quand même assez loin du cliché de la romance lycéenne. Et il y a tellement d’autres titres comme cela, on pourrait évoquer par exemple le maitre de l’horreur Junji Ito qui revient en grande pompe cette année et pour celles à suivre via Mangetsu, dont on peut au passage déplorer le passage sous silence du terme Shojo préférant créer une collection Ito quand à côté il existe une collection seinen et shonen cela laisse dubitatif. Autre grand retour, celui de Banana Fish un shojo policier que beaucoup considère comme un classique et que pour ma part je découvrirai via cette réédition. Comment ne pas évoquer les magical girl quand je vous parle du shojo, car ce sont là mes premiers contacts avec celui ci, de Card Captor Sakura en passant par Sailor Moon, un genre que j’adore personnellement et dont je ne pense pas me lasser un jour.

Vous l’aurez compris, le shojo est bien plus que ce à quoi il est bien souvent réduit dans le paysage manga en France, même s’il faut préciser que certains éditeurs essayent de casser cette image de la romance lycéenne et je pense en particulier au travail éditorial d’Akata qui tente de casser les idées reçues en nous montrant bien toute la diversité du Shojo. Alors pour voyager prenez votre bâton de pélerin et sortez des chemins tout tracés il y a fort à parier que vous risqueriez de faire de belles découvertes.

Mon voyage au sein de l’univers des shojo n’est pas prêt de s’arrêter entre découvertes de classique, que ce soit pour Tomié ou Banana Fish pour cette année, sans compter les conseils lectures de Tachan avec Basara ou Please save my earth pour ne citer qu’eux que je n’ai toujours pas pu lire et tout les titres que j’aurai l’occasion de découvrir!

Je vous invite à aller découvrir le travail des blogueuses et blogueurs qui ont participé à cet évènement. Vous y trouverez des conseils lectures intéressants mais aussi des réponses originales à la question de cette année :

Euphoxine

Yaoi Cast

Le Chapelier Fou

Chroniques d’un Vagabond

Le blog de l’Apprenti Otaku

Les Blablas de Tachan

Violette Scribbles

Songe d’une Nuit d’été

21 commentaires sur “La semaine du Shojo 2021 : Quel(s) shôjo te donne(nt) le plus envie de voyager ou t’invite(nt) le plus à l’évasion ?

  1. J’adore t’avoir donné envie de découvrir ces deux titres 😄

    Sinon je trouve ta remarque sur la richesse du Shojo qu’on réduit bien trop à la romance, tout à fait juste et en accord avec ce que je pense. Il serait temps que certains éditeurs arrêtent de le dénigrer !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui tu m’as donné envie de lire plusieurs titres depuis qu’on a échangé pour l’épisode à la découverte sur toi ! Mais pas présent dans mon réseau de mediatheque…
      Pour le shojo on peut espérer que ça change avec le temps, mais clairement certains éditeurs n’y mettent pas du leur…

      Aimé par 1 personne

  2. Un très bel article 🙂 J’aime tes réflexions sur le shôjo qui est bien souvent réduit à la « romance » alors qu’il y a bien plus ! A la base le terme shôjo désigne la bande dessinée pour fille. C’était une manière au Japon de séparer les genres, comme pour le shônen et le reste d’ailleurs.

    Je n’ai pas lu Nobles Paysans, mais j’en entends beaucoup de bien, dès que je pourrais, il faudra que je le lise.

    Je te souhaite une belle journée.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 😊
      Pour Nobles Paysans j’espère que tu auras l’occasion de lire c’est très drôle et très intéressant ! Arakawa est vraiment une mangaka talentueuse !
      Belle soirée à toi 😊

      Aimé par 1 personne

    1. Merci pour les compliments (même si tu vas me dire que t’as pas lu l’article ^^)
      Silver Spoon je n’ai lu que le tome 1 quand Kurokawa l’avait rendu dispo en numérique l’an dernier. Mais j’ai vu tout à l’heure que la mediatheque avait les tomes 😉 donc je pense les réserver d’ici quelques temps !

      J'aime

  3. Coucou ^^ Tout d’abord, un énorme merci d’avoir pris part à notre événement interblog grâce à ce très bel article !

    J’adore les deux titres que tu as sélectionnés. Chacun à leur manière nous propose de l’évasion. Avec Nobles paysans on plonge dans une autobiographie totalement loufoque – et très instructive ! Ça me donne envie de revisiter Hokkaido ♥ D’ailleurs, j’ai repris ma lecture depuis la dernière fois héhé. Et Orange était un manga bouleversant à bien des niveaux.

    J’aime également beaucoup ta réflexion sur l’évasion et la vision que l’on peut avoir du shôjo. 😀 Je suis contente de voir que malgré les clichés que l’on peut voir sur les réseaux sociaux, cela bouge quand même. En tout cas tu as bien résumé la chose : le principal c’est de lire ce qu’on aime, et c’est toujours enrichissant de sortir des sentiers battus, aller à la rencontre d’œuvres qui nous sortent de notre zone de confort.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi de m’avoir gentiment proposé de participer à cet évènement!
      Comme on en avait parlé ensemble je ne suis pas un fin connaisseur du monde du Shojo même si j’en lis de temps en temps (et plus régulièrement depuis quelques temps), du coup je me suis dit autant détourner un peu la question et aborder le sujet qui fâche ^^ C’était l’occasion avec la visibilité que vous nous donnez!
      Et oui il me semble important de rappeler qu’avant tout la lecture ça reste et ça doit rester du plaisir un moyen de s’évader qu’on ne pourra jamais nous enlever (enfin sauf si on se retrouve dans une société à la fahrenheit 451 ^^)

      J'aime

  4. Ca fait la deuxième voire la troisième fois que je lis une critique sur l’autobio de Arakawa et il m’intrigue de plus en plus (mais de toute façon, y a Arslan aussi que j’ai envie de lire). Je ne suis pas très calée en matière de shojo (enfin en général, je lis quand ça m’intéresse quoi) mais c’est vrai que l’image que ce genre véhicule est souvent celle de la lycéenne qui rêve d’amour ^^
    Merci pour ces recommandations 😉

    Aimé par 1 personne

    1. De rien pour les reco 😉 regarde si ça t’intéresse sur le blog j’avais fait un article sur les deux titres si tu le souhaites. Et vraiment pour Nobles Paysans je me suis vraiment bien marrer avec ça !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s