À la découverte du blogueur/blogueuse #004 – Vagabond

Bonjour et bienvenue dans ce nouveau numéro d’ « À la découverte du blogueur / blogueuse », la rubrique qui met chaque mois en avant un blog et son auteur.trice.

Plutôt que de faire une simple liste des blogs que je suis et que je trouve intéressant, je me suis dit qu’un petit jeu de questions/réponses rendrait la chose plus sympathique et pourquoi pas faire un peu mieux connaissance avec celui-ci.

Pour ce quatrième numéro, signant le retour de la rubrique après 5 mois d’absence, j’ai l’immense plaisir de recevoir Vagabond! Un grand merci pour le temps que tu m’as accordé et d’avoir accepté de prendre part à cette rubrique que j’affectionne tout particulièrement.

Tout d’abord une petite présentation de Vagabond avant de commencer les questions réponses en sa compagnie.

Dans le petit monde du blog spécialisé dans le manga, on peut dire qu’il y a des figures incontournables, et l’invité du jour en fait clairement partie ! Lecteur et collectionneur de mangas depuis 1996 et un tome de City Hunter, c’est comme beaucoup à Dorothée et Cie qu’il doit cette addiction. Depuis on peut dire qu’il en aura tourné des pages et des pages peu importe le style, peu importe l’auteur, mais toujours avec l’envie de tirer le meilleur de ce que le manga peut nous offrir. Mais réduire Vagabond au manga c’est laisser de côté une grosse partie du personnage, car ce que la plupart d’entre nous sommes incapables de faire avec un crayon sur une feuille A4, lui il le fait non seulement de cette manière mais aussi armé de ses sprays et de son échelle sur des pans de murs ! C’est donc Vagabond le fan de manga mais aussi l’artiste que j’ai le plaisir de recevoir aujourd’hui !

En quelques chiffres Vagabond c’est :

  • 5 ans d’existence pour son blog perso
  • 25 ans qu’il lit et collectionne des mangas
  • +- 2000 visites par mois
  • Plus de 250 articles depuis sa création
  • Un rythme plus que chaotique (dixit le principal intéressé)
  • 3 Sama Awards
  • Plus de 4000 mangas et pas loin de 500 titres dans sa collection

Et je vous demande de faire un triomphe désormais pour Vagabond !

Majolou : Quand as tu eu l’envie de faire un blog et pourquoi ? Qu’est ce que tu aimes le plus dans cette aventure?

Vagabond : Alors, j’ai lancé mon blog fin 2016, après avoir écrit quelques années sur un blog commun (aujourd’hui disparu). C’était un blog manga classique, on faisait de la news, de la review, les sorties de la semaine etc. Je me suis retrouvé à écrire dessus un peu par hasard en trainant sur un forum manga. Mais après quelques années de ce rythme, je ne me retrouvais plus vraiment dans tout ça avec les dead-line, les news, les reviews, les articles normaux, les articles partenaires, les contraintes etc., j’ai donc décidé d’arrêter puis de lancer mon truc. Car lors de cette première aventure, j’avais pris beaucoup de plaisir à partager certaines expériences, séries, avis, à écrire et échanger dessus, donc j’avais pas envie d’arrêter ça. Mais je voulais le faire à mon rythme et comme je le voulais, pour que ça reste un plaisir et une vraie envie comme au début et pas un taf non rémunéré comme ça l’était devenu. Alors, j’ai posé des bases simples, comme écrire sur ce que je voulais et que j’avais envie de partager et surtout quand je le voulais sans m’imposer de rythme, de rendez-vous ou quoi que ce soit de contraignant. D’où mon rythme de parution erratique. Néanmoins cette expérience m’a apporté pas mal d’expérience, un certain recul sur la chose et surtout permis de relativiser un paquet de trucs à ce sujet.

M : Alors tu n’as pas de manga préféré si on se réfère à ta rubrique « A propos de moi », mais si tu devais en garder un lequel garderais tu? Et quel est ton style de prédilection ?

V : Non, je n’ai pas de manga préféré car j’apprécie de tout. Est-ce que je peux choisir entre un Kamimura ou un Shonen Nekketsu? Non car c’est certes deux trucs que j’apprécie mais je ne les aborde pas de la même façon et je ne recherche pas la même chose à la lecture. La diversité du manga est tellement énorme que se limiter à un genre ou une série/auteur c’est pour moi, passer à côté de la vraie richesse du truc. Mais pour répondre à tes questions, si vraiment je ne devais garder qu’une série ce serait certainement Jojo’s Bizarre Adventure pour la diversité, la richesse et la longévité du titre. Puis j’aime JJBA. Niveau genre comme j’ai dit, je lis de tout, récent ou ancien, Gekiga ou Shojo. Mais j’avoue que ma sensibilité tire plus vers le Seinen et je crache jamais sur un bon gros shônen bien foutu. Evidemment comme tout le monde j’ai des préférences mais je ne suis hermétique à rien… Avec le temps et l’expérience je dirais aussi que j’ai « affiné mes radars » et que je sais mieux cerner ce qui va me correspondre et qui est susceptible de me plaire. Et pourtant je ne suis jamais à l’abri d’une déception ou d’une bonne surprise sur une série que j’avais envie de lire ou pour laquelle j’étais persuadé de n’avoir aucuns atomes crochus…

La mangatheque de Vagabond


M : Une œuvre qui pour toi n’est malheureusement pas assez connue et qu’il faut lire?

V : Il y en a tellement. Trop pour toutes les citer malheureusement. Mais je ne le dirais jamais assez, il faut lire Tezuka, c’est un précurseur a bien des niveaux, mais surtout il a abordé tous les thèmes et tous les genres. Je trouve personnellement qu’on lit trop peu certains auteurs ou titres anciens car trop souvent ils sont jugés sur leur graphismes ou écartés simplement parce qu’ils sont vieux. Ce qui est dommage car il y a des pépites en plus de titres/auteurs fondateurs à découvrir dans le tas. Puis c’est cool de savoir d’où viennent certaines influences, archétypes ou comment étaient construits les mangas à l’époque, comment ça a évolué etc. Plus simplement je pense qu’il faut sortir des blockbusters et des hits pour découvrir la myriade de titres -anciens et actuels- et la vraie richesse du truc. Même si je lis volontiers et avec assiduité pas mal de hits, il y a des merveilles publiées à côté. Et niveau variété de titres en Version Française on est franchement pas mal lotis… D’ailleurs, sur mon blog j’essaye au maximum de mettre en avant ces titres moins connus ou plus anciens

M :  En parlant de variété de titres sur le marché français, tu avais fait un dossier il y a quelques temps sur la saturation du marché du manga, on voit de nouveaux éditeurs montrer le bout de leur nez et il y a eu des débats plus ou moins animés (et pas mal de mauvaise foi par moment aussi ^^) sur le sujet. Pour ma part, ayant connu l’époque où on trouvait un pauvre tome de Dragon Ball en sens de lecture français perdu entre Martine à la plage et le club des cinq, j’avoue que je suis plutôt content de voir ça aujourd’hui. Evidemment le choix pléthorique ne fera pas grossir mon budget mais tout ça laisse rêveur. Evidemment y a des opportunistes, des maisons d’éditions qui sombrent dans l’oubli, mais c’est un peu comme dans n’importe quelle domaine. Toi qui fait partie aussi de cette génération tu vois ça comment?

V : Je suppose que tu fais allusion au « débat » Bragelonne sur Twitter :p

Pour répondre à ta question ; Clairement le marché a évolué de façon exponentielle par rapport à l’époque des Dragonball Kiosque mais est-ce que le marché est saturé actuellement ? Non pas encore, mais pour moi on y vient doucement… Je m’explique :

Déjà les nouveaux acteurs se sont multipliés ces dernières années et par extension le volume de sorties aussi. Au vu de la masse de titres qui sortent actuellement chaque mois, y’a forcément des titres qui ne trouvent pas leur public. Car les éditeurs peuvent sortir plus de trucs, mais le rayon du libraire, lui il garde la même taille. Pareil pour la plupart des pages nouveautés des sites web. Donc on assiste à une rotation des nouveautés plus rapide. Et évidemment au détriment des titres plus confidentiels car les Hits eux sont logiquement toujours mis en avant puisqu’ils se vendent. Résultat de toutes ces sorties, des titres qui ne restent que quelques jours exposés au premier plan.

Et à terme, un truc qui ne se vend pas aura du mal à trouver sa place dans le planning des éditeurs et sur la table des libraires. Sans oublier le portefeuille des lecteurs qui comme tu le soulignes, n’est pas extensible non plus. Et finalement, pleins de titres finissent par se perdre dans le planning de sorties dans l’indifférence quasi générale et évidemment comme on ne les voit pas, ils peinent à recruter un nouveau lectorat et donc à se vendre…  Pourtant ils représentent le même investissement en temps et en coût global qu’un titre qui se vend. Le choix et la variété qu’on a actuellement c’est certes cool, et même si le lectorat a évolué, qu’il s’est étoffé au fil des ans, l’expansion et le budget de ces lecteurs lui n’est pas extensible indéfiniment. Donc fatalement ils feront des choix à un moment. Pareil pour les éditeurs, surtout parmi les plus récents qui ont clairement évolués par rapport à l’époque du premier « crack », ils se sont spécialisés, ont ouverts de nouvelles pistes et commencé à cibler des lectorats précis. Mais comme la place dans les librairies, ces marchés de niche ne sont pas extensibles à l’infini… Donc quand on additionne les très nombreuses nouveautés, les séries en cours, les anciens et les nouveaux acteurs, les catalogues à entretenir et à continuer de vendre etc. et bien oui, sans doute que pour ceux qui comme moi, ont connu le premier « crack » de 2010-11, la situation actuelle a comme un gout de « déjà-vu ». Mais seul l’avenir nous le dira…

M : D’ailleurs tu avais déjà abordé le sujet de la saturation du marché il y a 2 ans dans un de tes articles.

Plus de 20 ans de collection de mangas ça commence à faire, et ça donne une sacré mangathèque! Quelle est la pièce de ta collection dont tu es le plus fier ?

V : Oui en 2018, j’avais déjà cette impression de « déjà-vu » avec les nouveaux acteurs et les sorties à la chaine. Impression qui s’est affirmée ces deux dernières années… Et en effet bientôt 25 ans à lire et accumuler des mangas. Depuis 1996 exactement et j’ai donc accumulé quelques trucs en plus de 20 ans. Ceci dit je n’ai pas une énorme mangathèque contrairement à ce qu’on pourrait penser, car je ne garde que les titres que je suis certain de relire ou qui ont de la valeur affective. Mais j’avoue être assez content de ma collection et plutôt fier de quelques pièces. En manga j’ai la chance de posséder pas mal de séries plus éditées et qui ne le seront sans doute jamais. Des titres comme Frères du Japon, Midnight, Candy Candy, Mother Sarah… Ou des éditions/coffrets plutôt rares comme la Deluxe de RG Veda ou les coffrets Black Jack et 2001 Night Stories. Néanmoins il me reste encore quelques raretés à dénicher. Mais mes plus grands trésors sont clairement mes dédicaces de Leiji Matsumoto, Kouiti Shimaboshi, Jérome Alquié et Go Nagai. J’ai aussi quelques belles pièces niveau figurines mais c’est un autre sujet.

M : Plus de 20 ans de collections du coup ça permet d’avoir des avis plutôt fins sur tes lectures et un sacré recul. Les dossiers que tu proposes aussi sont toujours intéressants et sur des sujets bien variés. Malgré tout ça je n’ai pas l’impression que tu fasses de partenariat, t’as jamais eu envie de ça?

V : Merci pour le compliment, j’essaye de me donner un max dans les dossiers. Aaah, les partenariats vaste sujet ! Et pourtant même si j’en ai pas l’air, j’en ai 2-3 réguliers et quelques-uns plus occasionnels, mais je ne cours pas après non plus. Si le partenariat me botte ok, sinon tant pis, je peux m’en passer. Selon moi, les partenariats c’est un moyen pas une fin, et certainement pas un droit ou un acquit parce qu’on a un blog/Youtube/Insta et X followers/vues. Après chacun voit midi à sa porte et ce que je vais exposer ici n’est que mon point de vue :

Si je fais un billet sur un titre c’est que je lui trouve un minimum de qualités/intérêt/originalité et pas parce que ça fait partie des termes d’un quelconque partenariat. Je préfère ne pas publier, que poster un billet sans motivation ou réel intérêt pour le titre. Tu me diras « tu pourrais faire des billets où tu dis pourquoi t’as pas aimé ». Oui, en effet, mais d’abord j’en ai pas spécialement envie et pour l’avoir déjà fait, pour moi c’est autant chronophage qu’un billet normal et je préfère consacrer mon temps et mon énergie à mettre en avant un titre qui le mérite tant qu’à faire. Autre chose, j’aime pas spécialement faire des reviews tome par tome en fonction des sorties. A part pour quelques titres ou quasiment chaque tome redistribue les cartes (et généralement a parution lente) mais faire un billet complet sur le tome 3 ou 12 d’un shonen, j’avoue que souvent je ne sais pas quoi dire, à part un ressenti en 3 lignes comme je le fais dans les « minis chroniques en vrac ». A ce niveau je trouve des mediums comme Twitter ou Instagram plus pertinents en termes de réactions sur un titre en cours. Mais ça ne justifie pas pour autant l’envoi d’un tome. Et recevoir des trucs à la pelle que j’aurais surement pas le temps ou l’envie de lire et surtout pas le temps de chroniquer ou de chroniquer correctement, perso j’en vois pas l’intérêt. Je connais le truc pour l’avoir pratiqué sur l’autre blog et écrit de la chronique à la chaine et finalement de manière assez mécanique, pour coller aux sorties, actus etc., alors je passe. Désormais je préfère rédiger des billets sur des séries terminées ou assez entamées pour savoir de quoi il retourne et pouvoir développer pleinement dessus ou sur des premiers tomes de série, ou je trouve assez de matière pour écrire un billet. Et puis objectivement mon blog n’a pas vraiment la ligne idéale et je n’ai ni la volonté, ni le rythme de publication pour assumer et prétendre à beaucoup de partenariats. Et vu le rythme de sortie actuel, encore moins. Mais malgré tout, j’ai la confiance de quelques éditeurs qui acceptent et respectent mon mode de fonctionnement et mon rythme de publication et c’est plutôt cool je dois bien avouer. Après comme j’ai dit, si on me propose et que ça me tente, pourquoi pas…

M : Je suis plutôt d’accord avec toi sur le fait de ne pas livrer un article sur un livre que je n’apprécie pas, il y a tellement de livre qui mérite d’être mis en avant avant de s’attarder sur les autres. Le partenariat ça reste du donnant donnant et ta connaissance sur le manga donne une sacrée crédibilité à tes retours et ça reste bien plus important qu’un nombre de followers à mon sens. Côté partenariat du coup tu as des délais pour produire un article ou l’éditeur est ok avec le fait que tu publies comme tu le souhaites ? Tu choisis tes titres pour plus ou moins être sûr de trouver un intérêt à ce que tu reçois ?

V : Ma connaissance me donne peut-être de la crédibilité comme tu dis, mais dans ce « petit jeu » c’est plus la quantité que la qualité qui prime. Et c’est un peu logique, basiquement les partenariats c’est dans le fond surtout de la pub pour les éditeurs, donc ils recherchent de grosses audiences, normal. En tous cas c’est loin d’être la norme de penser comme toi à ce sujet. Evidemment c’est pas une généralité, y’a des exceptions. Mais à ce niveau, il y a énormément de personnes bien plus calées que moi, j’ai surtout la chance d’être dans le bain depuis longtemps et d’avoir retenu quelques trucs…

Pour les partenariats que j’ai, il y a 2 formules : Ceux qui t’envoient tous les tomes 1 (ou presque) quoi qu’il arrive et ceux qui te laissent piocher librement dans un listing ou te proposent par mail. Perso je préfère la seconde option même si je reconnais que j’ai parfois fait de jolies découvertes sur des trucs que j’aurais sans doute jamais choisis. Pour les délais, boh, je serais sans doute incapable de les respecter donc^^ Mais si un de mes partenariats doit sauter à cause de mon rythme ou autre, pas de soucis, je comprends, c’est le jeu. Comme dit précédemment, c’est un moyen, pas une fin et certainement pas un droit, j’ai eu des partenariats car j’écrivais des billets, je n’écris pas des billets pour avoir des partenariats…

M : Tes publications sont, comme tu l’as dit plus tôt, calqués sur tes envies, sans aucune pression. Du coup pour ce qui est de tes dossiers, tu as une idée ou une envie et tu te lances dedans du début à la fin ou tu as pas mal de sujets que tu souhaites aborder et de fait pas mal d’articles en cours que tu travailles en parallèle?

V : Pour les dossiers/analyses c’est le même principe. Si d’aventure je trouve un sujet qui me parle ou un angle que j’ai envie de développer j’me lance, mais je ne travaille pas sur plusieurs dossiers/analyses en même temps. Je peux avoir un dossier en cours et faire un, voire plusieurs billets sur une série en même temps (car ce n’est pas le même exercice) mais pas plusieurs dossiers/analyses en cours, je me perdrais je pense.

M : Dans tes dossiers on trouve toujours beaucoup d’informations qui rendent le tout bien complet et accessible à tout le monde, tu dois passer un bon moment à préparer et peaufiner ce genre d’articles. T’as une idée du temps que tu peux y passer?

V : Comme je l’ai dit, c’est un tout autre exercice que pour une review ou un billet sur une série. Ca se passe en plusieurs étapes. D’abord je jette toutes mes idées sur le sujet et ce que je compte développer plus les différentes infos que je connais de tête dans un brouillon. Par la suite je mets tout ça en forme et généralement ça me met sur d’autres pistes/choses à développer. Après je commence à vérifier différents trucs, surtout quand il s’agit de dates ou de citations. Pour ça je taffe à l’ancienne et je croise différentes sources pour être sûr. Pas mal de temps est consacré à chercher les bons visuels pour illustrer et accompagner le texte, car pour moi, les visuels ça fait partie intégrante d’un article. Puis finalement quand j’ai rassemblé tout ça, je passe à l’écriture et à la mise en forme proprement dite. Les dossiers/analyses, généralement je les remanie énormément niveau écriture, car j’essaye que ce soit fluide, digeste, informatif ou/et pertinent mais surtout agréable à lire. Donc je remanie, j’enlève et j’épure le texte. Des fois aussi je rajoute des infos/pistes qui me sont venues pendant cette phase. Et évidemment je ne fais pas ça en une fois, entre deux étapes, surtout lors des réécritures, je peux laisser un dossier quasiment une semaine sans y toucher le temps que ça se tasse dans ma tête. Donc la réalisation d’un dossier/analyse, de l’idée à la publication peut facilement me prendre plusieurs semaines. Et j’avoue que dernièrement je m’éclate bien plus sur ça que sur les billets simples.

Fresque Goldorak par Vagabond et Reset81

M : Pour celles et ceux qui te suivent, le mercredi c’est graffiti. L’occasion pour nous de découvrir ton talent. Il y a peu de temps d’ailleurs tu as sorti un livre. Est-ce que tu peux nous parler un peu plus du parcours pour la création de ton livre ?

V : Oui, sur mon twitter, le mercredi c’est graffiti ! Je poste un graff par semaine (quand j’oublie pas) car le graffiti occupe autant, si ce n’est plus de place que le manga dans mes passions. Et en 2020 ça faisait pile 20 ans que j’ai commencé à graffer, c’était donc l’occasion de marquer le coup. Le processus de création s’est déroulé en plusieurs étapes. Je voulais marquer le coup mais je ne savais pas vraiment comment. L’idée d’une rétrospective en photos de ces 20 ans, accompagnée de textes pour souligner les étapes marquantes de ces 20 années a fini par s’imposer. Mais c’est là que le gros du taf a commencé ! D’abord j’ai dû rassembler 20 ans d’archives. Ce qui a valu quelques fouilles dans des cartons stockés depuis des années et des recherches sur des vieux Cd-Rom. Et pour pas mal de ces archives, je ne possédais pas de versions numériques. Pour certaines car elles dataient d’avant le numérique, pour d’autres car je ne possédais plus que la version physique dans un album. Il y a donc eu un énorme travail de numérisation. Après avoir rassemblé et trié les archives, il a fallu faire la sélection des photos. Puis j’ai dû me décider sur le format, le papier, etc… Et surtout les coûts, car j’ai fait ça tout seul, en totale autoproduction de A à Z.

Quand finalement j’avais défini le format, j’ai pu attaquer la mise en page et j’ai enchainé un nombre incalculable d’heures sur Photoshop, le confinement m’ayant filé un bon coup de pouce niveau temps disponible. Je pense qu’au final avec tous les remaniements j’ai dû faire 5 versions avant d’obtenir celle que tu as en main.

M : Pour avoir ton livre à la maison je dois dire que le rendu est top. C’était à la base histoire de fêter tes 20 ans mais tu pensais voir partir les exemplaires aussi vite ? Du coup as-tu envisagé encore d’autres tirages ? Tu avais été contacté pour être mis en avant dans chez un libraire aussi qu’en est-il ?

V : Merci, j’ai essayé de faire un bel objet pour marquer le coup correctement. D’où le pack avec le petit print et les stickers. Et non, j’avoue que je ne pensais absolument pas que ça partirait si vite. Le 1er tirage je l’ai mis en vente sur Instagram via une story, les 25 exemplaires sont partis en à peine 2 jours. Et en quelques jours, j’avais plus de 20 demandes fermes pour un second tirage. Les 3/4 des 60 exemplaires du second tirage sont partis en un peu plus d’une semaine. Dont un chez toi.

Alors, c’est pas vraiment une librairie, c’est un shop de Graffiti (oui ça existe) qui vend aussi des livres de graffiti et d’art. J’y ai déposé quelques exemplaires sur lesquels j’ai eu de bons retours et si y’a assez de demandes je partirais sur un 3e tirage avec plaisir. Mais pas tout de suite, car j’avoue que répondre aux demandes, vérifier les paiements, faire les colis et les envois ça fait plaisir mais ça m’a aussi un peu saoulé ^^.

Le pack pour les 20 ans de graffeur

M : J’imagine effectivement que ça demande du boulot toute la logistique pour la vente et l’envoi. Le côté vente via le magasin de graffiti (et oui je découvre ^^) ça doit t’alléger du coup d’un certain poids. Pour ceux qui n’ont pas lu ton livre on peut dire que t’as eu une période où tu participais à des évènements, des vernissages autour de tes graffitis. Ton travail est vraiment impressionnant t’as jamais eu envie de reprendre un peu tout ça, une remise en avant de ton travail en dehors de ton blog ou des réseaux sociaux ? J’entends par là des expos qui te sont propres pas forcément d’event où on t’impose un sujet etc…

V : Clairement, c’est plus simple de passer au magasin déposer des exemplaires et récupérer les sous, mais bon c’est le jeu aussi. Même si c’est chronophage j’avoue…
En effet à une époque j’ai fait des expositions et des travaux de commandes. Mais j’ai arrêté car ça ne correspondait pas à mes envies, ni à ma vision de la chose. Et surtout ça finissait par me dégouter de peindre et dessiner, ce que je ne voulais pas, donc j’ai arrêté. Comme pour le blog, je le fais désormais par envie. J’accepte encore des travaux de commande mais uniquement pour faire du graffiti et si j’ai carte blanche. Je dois déjà faire assez de compromis et de trucs que j’ai pas réellement envie de faire par convention sociale et pour payer mes factures. Donc je vais pas aller polluer mes passions et mes loisirs avec des contraintes pour gagner quelques sprays ou quelques mangas… Néanmoins je participe volontiers et régulièrement a des Events Graffiti (comme le Meeting Of Styles) ou il n’y a généralement pas de prises de têtes. De la peinture, un mur, des gars de bonne compagnie, un coup à boire et voilà…

M : Repartons du côté de tes lectures maintenant. Pour celles et ceux qui ne le savent pas tu es de Belgique et je pense qu’on est tous d’accord pour dire que la Belgique c’est un grand pays de BD, mais de ton côté est ce que tu en lis?

V : Fut un temps où je collectionnais et lisais assidument les deux. Mais avec le temps et pour des raisons comme la place et le budget, je me suis concentré sur les mangas dans lesquels je me retrouvais bien plus. Même si enfant, j’ai beaucoup lu de Bd et énormément de trucs comme Mickey-Parade ou Picsou Magazine, le vrai déclic c’est quand j’ai pu avoir les versions papier (et surtout les vraies versions) de mes dessins animés favoris. Après ça a été l’engrenage évidemment. Puis à l’époque, il y a avait aussi ce côté nouveau, frais et un peu « underground » des mangas. Ils ne se trouvaient pas partout, fallait avoir des adresses pour se procurer certains trucs, ça faisait truc d’initiés et tout ça a clairement pesé dans la balance aussi. Mais il m’arrive encore de lire des BD’s de temps à autres, car comme j’ai dit je suis plutôt ouvert niveau lecture. Je lis aussi des romans et même des comics, mais pour les comics c’est toujours sur les conseils de Kyle Hyde, le gars le plus calé que je connaisse à ce niveau. Mais j’avoue que le manga occupe facilement 80% de mes lectures.

M : Tu n’as jamais eu envie de parler de ces autres lectures sur ton blog aussi ? Est-ce que tu envisages de le faire si un titre te plait vraiment ?

V : Bah, la ligne de mon blog c’est « Avis, critiques et analyses Manga, Customs de figurines et Graffitis » ce qui est déjà pas mal. Je publie déjà pas énormément, si en plus je m’étale, ça risque de publier encore moins. Mais si ça concerne un de mes thèmes et que j’en ai envie, j’en parle avec plaisir.

M : Du côté Blog comme tu le dis c’est « Avis, critiques et analyses Manga, Customs de figurines et Graffitis », ça fait un moment d’ailleurs que tu n’as pas présenté un petit custom de figurines. Plus trop l’occasion d’en faire ou seulement pas de billet là-dessus ? Je ne te surprendrai pas en te disant que de mon côté j’ai un gros faible pour le Cosmo Dragoon!

V : Les customs j’en fait quand je mets la main sur une figurine qui s’y prête et pas trop cher surtout. Donc c’est l’occasion qui fait le larron comme on dit… Car même si j’ai quelques figurines (customisées ou non) j’essaye de pas trop me lancer là-dedans. C’est que ça monte rapidement en prix et que ça prend de la place ces ramasses poussières de luxe ^^. Le prix c’est aussi une des raisons qui m’ont fait commencer les customs, car certaines figurines sont pour moi justes impayables. Alors qu’avec un peu de travail on peut hisser une simple Banpresto à un autre niveau. Le Cosmo Dragoon en est un bon exemple, ceux abordables niveau prix, sont « cheap » niveau rendu et qualité et les belles répliques montent rapidement à plus de 1000€. Alors oui, il m’a réclamé un peu de boulot mais au final il a dû me couter 20€ grand maximum.

Le custom fiat 500 Lupin III par Vagabond

M : Pour celles et ceux qui te suivent sur le blog ou sur les RS, t’es un fan de Lupin III (le petit custom n’était pas anodin). Entre le film l’an dernier et maintenant la possible arrivée de la série (même si j’ai pas vu l’annonce officiel d’un éditeur), heureux?

V : Tu peux pas imaginer à quel point même si ce sera une anthologie et pas l’intégrale. Dispo chez Kana (joie!) en octobre. T’imagines bien que je me suis renseigné. Dis-toi que j’attends ce manga en VF depuis que je sais qu’il existe, donc presque 20 ans et c’était tellement peu probable que ça sorte ici (avec les héritiers Leblanc, toussa toussa) que j’ai même acheté la version US. Mais j’avoue que je suis très content de la visibilité que commence à avoir la franchise Lupin The Third.

M : Je me doutais qu’en tant que fan tu avais dû faire la chasse aux infos 😉 Avec l’oeuvre dans le domaine public depuis 2012 j’ai toujours du mal à comprendre qu’on ait mis autant de temps pour la voir par chez nous… Même si l’héritière garde un droit moral sur Lupin, une fois l’œuvre dans le domaine public y a quand même plus beaucoup de barrières…

V : C’est pas si simple. Déjà la licence n’est pas trop connue ici et de plus c’est surtout l’anime qui est connu. Et outre les problèmes de droits divers que tu mentionnes, il faut savoir que c’est un titre phare de la Futabasha (l’éditeur Japonais) surtout vu la place qu’occupe Lupin au Japon. Donc publier Lupin III pour un éditeur français reste un sacré pari. Car le titre est cher à acquérir et qu’il a peu de chances de bien se vendre. Donc le choix de miser sur une anthologie est plutôt judicieux dans le fond et laisse une porte ouverte en cas de succès.

M : On vient d’aborder une des franchises que tu affectionnes tout particulièrement et on en a parlé plus tôt dans ce billet mais avec les nouveaux éditeurs et les anciens l’année 2021 s’annonce très riche niveau nouveautés ou rééditions. Tu t’es déjà fait une shortlist des titres à ne pas rater?

V : A part Search and Destroy, Sidooh et Lupin 3 qui sont pour moi obligatoires, pas vraiment en réalité. Je suis très curieux au sujet du projet Goldorak annoncé par Kana et je prendrais très certainement les Tezuka chez Isan, Banana Fish, Terra-E, Kowloon Generic Romance et Lone Wolf & Cub mais j’achète surtout en fonction de mes envies, de mon budget et de la sortie de mes séries en cours. Et puis même s’il y a eu énormément d’annonces, au final y’a pas tellement de nouveautés qui me tentent. Tous les hits issus du Jump (et assimilés) ou plébiscités par les lecteurs de scans, je passe car les rares qui me tentent un peu, je les choperai en occaze par la suite. Pour le reste je me laisse aussi guider par les recommandations de personnes qui ont le même genre de goûts que moi, afin de faire le tri dans ce raz-de marée de sorties…

Il est désormais temps de nous quitter après cet échange bien sympathique avec le copain Vagabond ! Comme je le dis à chaque fois, n’hésitez à aller voir son travail et à échanger avec lui, que ce soit sur des titres en particulier ou sur des dossiers il répondra avec plaisir et il a souvent pas mal de choses à nous apprendre. Si vous appréciez son travail de graffeur vous devriez apprécier son rendez-vous hebdomadaire du #MercrediGraffiti sur les RS et les articles Artwork qu’il publie de temps à autre sur son blog, ce mec à de l’or dans les mains franchement ! Encore un grand merci à toi pour le temps et pour l’échange que j’ai grandement apprécié. J’espère avoir l’occasion de passer un de ces jours du côté de Bruxelles histoire de papoter autour d’une petite bière !

Merci à vous d’avoir suivi ce nouvel épisode, et comme d’habitude j’espère que vous avez pris autant de plaisir à lire l’article que j’ai eu à le faire. Je ne le dirai jamais assez mais dans le blogging le plus intéressant c’est l’échange alors n’hésitez pas à aller voir le boulot des blogueurs et à échanger avec eux. N’hésitez pas à laisser un petit commentaire si vous avez appréciez l’échange. Sur ce je vous dis à bientôt pour un nouveau numéro (j’ai pas de date mais ça arrivera bien un jour ou l’autre ^^)

27 commentaires sur “À la découverte du blogueur/blogueuse #004 – Vagabond

    1. Merci 😊 Tant mieux si tu prends du plaisir à la lecture c’est le but ! Et oui particulièrement riche et encore en lisant aujourd’hui je me dis qu’on aurait pu continuer encore… Mais bon après ça deviendrait peut-être un poil trop long pour les lecteurs… ‘fin bref en tout cas je prends de mon côté toujours autant de plaisir à échanger et à faire cette rubrique. Certainement le numéro le plus abouti !

      Aimé par 1 personne

  1. Je ne connaissais pas cette rubrique, c’est vraiment sympa !
    Les questions sont aussi intéressantes que les réponses 😁
    Personnellement, j’aime beaucoup suivre le blog de Vagabond, car le monde du manga est assez nouveau pour moi et je trouve toujours de bonnes informations dans ses dossiers (et puis j’aime aussi le fait qu’il lise des titres moins « mainstream », ça permet de découvrir des séries dont on n’entend pas forcément parler et qui pourtant mériteraient plus de visibilité !)

    Merci pour cet article ^^

    Aimé par 2 personnes

      1. P. S. : ce n’est pas grave il y a tellement de blog qu’il est difficile de suivre tout ça 😁 ça ne nous empêchait d’échanger de temps à autres malgré tout 😉 et merci de t’être abonnée du coup !

        J’aime

    1. Merci à toi pour ton commentaire 😊 je suis très content que tu aies apprécié cet article. Et oui Vagabond a toujours des dossiers super intéressants, bien documentés et accessible à tous. Après il se la joue modeste et il nous dit à chaque fois « non mais celui qui est vraiment calé c’est machin, moi j’ai retenu deux trois ou trucs cest tout » 😁 mais non il est quand même ultra calé. Et oui il met en avant des titres dont on entend peu parler aussi et ça change, ça permet de découvrir de belles petites pépites, d’ailleurs je suis en train de tomber dans Tezuka en grande partie par sa faute !!

      J’aime

    1. Merci, content que tu aies trouvé ça chouette, j’adore faire cette rubrique qui représente vraiment le blogging comme je l’entends à savoir l’échange et le partage. Et oui une très belle mangatheque qu’il a su bien mettre en valeur en plus.

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s